Hommes [ En ligne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hommes [ En ligne]

Message par scott² le Dim 27 Sep - 20:10

L'Australien Cadel Evans s'impose dans le Championnat du Monde devant le Russe Alexandr Kolobnev et l'Espagnol Joaquin Rodriguez.


Tandis que retentissait l'hymne australien dans le ciel bleu de Mendrisio, annonçant le sacre d'un nouveau champion du monde, que repassait confusément dans sa tête le film d'un final époustouflant, Cadel Evans a retenu ses larmes. Il est resté stoïque, émouvant tout de même, mais tellement sobre dans sa manière d'exprimer son invraisemblable bonheur. Mesuré comme au moment de franchir la ligne d'arrivée, en solitaire, sans céder à la sensation de délivrance ou à l'effusion de joie qui d'ordinaire animent les champions du monde le jour de leur sacre. Ainsi est Cadel Evans. Enigmatique toujours, sombre parfois, et tellement discret. Pourtant, ce tempérament qui le caractérise tranche complètement avec la course qu'a menée le champion australien dans un Championnat du Monde dont on se souviendra de par sa splendide intensité dans ses dernières minutes.


C'était sept heures auparavant et un large peloton international prenait le départ du Mondial de Mendrisio, où dix-neuf boucles d'un circuit de 13,8 kilomètres (262,2 km) devaient permettre de désigner le nouveau champion du monde. Ce parcours, on l'annonçait extrêmement exigeant et il l'aura été, avec ses côtes de l'Acqua Fresca et de la Torrazza di Novazzano et la répétition plus fréquente qu'à l'accoutumée des difficultés. Aussi, la course n'aura pas mis longtemps à s'animer. Dès le premier tour de circuit, une échappée matinale se dessine en présence de dix coureurs : Yukiya Arashiro (Japon), Mauricio Ardila (Colombie), Jan Barta (République Tchèque), André Greipel (Allemagne), Peter Kusztor (Hongrie), Matija Kvasina (Croatie), Olegs Melehs (Lettonie), Christoph Sokoll (Autriche), Gorazd Stangelj (Slovénie) et Volodymyr Zagorodny (Ukraine).

L'équipe de France, réduite cette année à six éléments, n'est pas présente dans l'échappée du matin, suivant la tactique établie par Laurent Jalabert, qui vise à préserver des forces en vue d'un final assurément plus sérieux que cette échappée de seconds couteaux. Néanmoins, si leur entreprise est vouée à l'échec, les hommes de tête vont accomplir une très grande partie de la course au poste d'éclaireurs. Avec dix minutes d'avance maximale, ils ne seront revus qu'à 50 kilomètres de l'arrivée. Quoi qu'il en soit, les Bleus ont vu juste en ne brûlant pas leurs cartouches dans cette première échappée. L'idée est d'attendre le final pour bouger. Un plan que vont contrecarrer les nations fortes de ce Championnat du Monde en précipitant une action offensive dans le douzième tour, à plus de 105 kilomètres de l'arrivée tout de même ! La course est lancée.

Les favoris effectuent un retour soudain à 25 kilomètres du but.

Cette action est entreprise par l'équipe d'Italie. Dans la douzième ascension de l'Acqua Fresca, un groupe de vingt-neuf unités se dégage sous l'action des coureurs de la squadra azzurra. Le tenant du titre Alessandro Ballan passe à l'attaque au sein d'un groupe où figurent également les Italiens Paolini, Scarponi et Visconti, l'Espagnol Rodriguez, le Luxembourgeois Kirchen, le Belge Boonen et le Français Riblon. Il y a danger pour les coureurs restés prisonniers du peloton car plusieurs favoris sont parvenus à se détacher et peu de nations ont alors les moyens de rouler à la poursuite de la trentaine d'attaquants, qui rejoint les échappés matinaux à 50 kilomètres du but. Représentée devant par le seul Michael Rogers, c'est finalement l'Australie qui s'y colle. Et il est grand temps de réagir car les hommes de tête sont bientôt crédités de deux minutes d'avance.

Pour être honnête, on craint même à deux tours de l'arrivée que le peloton ne s'enterre définitivement, tant le trou creusé par les éclaireurs semble béant. Pourtant, avec l'aide de l'équipe de France, un rapproché soudain s'opère à l'entame de l'avant-dernière boucle. Du peloton giclent les grands favoris dans la dix-huitième escalade de l'Acqua Fresca. Le Suisse Fabian Cancellara donne le coup d'envoi de la grande bagarre. Il entraîne avec lui les meilleurs et effectue avec eux son retour sur la tête de course, comme surgi de nulle part. A 25 kilomètres de l'arrivée, les cartes sont redistribuées mais c'est le dernier tour et l'ultime franchissement de l'Acqua Fresca qui va accélérer le processus de sélection à 10 kilomètres de l'arrivée. Neuf hommes s'y dégagent : Breschel, Cancellara, Cunego, Evans, Gilbert, Kolobnev, Rodriguez, Sanchez et Valverde.

Le futur champion du monde figure au sein de ce groupe, et l'Espagnol Joaquin Rodriguez choisit d'exploiter son statut d'outsider pour tenter sa chance dans la descente technique. Deux hommes le contrent : le Russe Alexandr Kolobnev et surtout l'Australien Cadel Evans, qui saisit ses responsabilités. Le champion aborde ainsi en tête la dernière difficulté de la journée, la côte de la Torrazza di Novazzano. Là, il y lâche à la régulière ses deux derniers rivaux dès le pied de la bosse. Il effectue toute l'ascension en danseuse, comme lancé au sprint vers la conquête du titre mondial. Au sommet, le break est fait. A l'initiative d'un final intelligent et grâce à un physique époustouflant, Cadel Evans s'en va chercher le maillot arc-en-ciel. Un super champion du monde qu'on a hâte de voir jouer la gagne dans les Grands Tours en 2010 dans sa nouvelle tunique irisée...





Classement :

1. Cadel Evans (AUS, Australie) les 262,2 km en 6h56'26" (37,8 km/h)
2. Alexandr Kolobnev (RUS, Russie) à 27 sec.
3. Joaquin Rodriguez (ESP, Espagne) m.t.
4. Samuel Sanchez (ESP, Espagne) à 30 sec.
5. Fabian Cancellara (SUI, Suisse) m.t.
6. Philippe Gilbert (BEL, Belgique) à 51 sec.
7. Matti Breschel (DAN, Danemark) m.t.
8. Damiano Cunego (ITA, Italie) m.t.
9. Alejandro Valverde (ESP, Espagne) m.t.
10. Simon Gerrans (AUS, Australie) à 1'47"
avatar
scott²
-- Membre du mois --

Masculin
Nombre de messages : 2827
Age : 25
Supporter de l'équipe : liquigas
Cycliste favori : Pozzato
Marque de mon vélo : scott
Utilité du membre : 21
Points : 4697
Date d'inscription : 27/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes [ En ligne]

Message par Rémi le Dim 27 Sep - 21:37

Un beau final !!!

_________________
Contact (commercial ou autres) : actucycle.forum@gmail.com
Quelques rappels importants :
- Vous êtes sur un lieu public ;
- Vos messages sont enregistrés sur le forum pour une durée indéterminée ;
- Modérateurs et Administrateurs servent à la bonne ambiance du forum et pas forcément à faire la police.
avatar
Rémi
Fondateur'cycle


Masculin
Nombre de messages : 15954
Utilité du membre : 25
Points : 13848
Date d'inscription : 03/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum